Cette semaine, nous avons eu le plaisir de rencontrer Massimiliano Gritti, co-fondateur de Bombinate.com.

Bombinate est une place de marché lancée en Mai 2017 proposant des accessoires luxe pour hommes, faits à la main. 

1. Parle-nous de votre concept, qu’est ce que Bombinate? Quelle est la philosophie que vous poursuivez ?

Bombinate se concentre sur l’artisanat pour hommes en allant plus loin que la simple vente de produit, notre philosophie est de ramener au premier plan toute l’histoire qu’il y a autour de chaque produit que nous offrons à nos clients.

Avec le lancement de cette plateforme, nous voulions créer une destination pour la qualité et lui redonner une place au milieu de tout le bruit qu’il y a en ligne mais aussi dans le monde physique. Nous voulons répondre à la question – “qu’est ce que la qualité aujourd’hui ?”

2. Aujourd’hui, le consommateur a le réflexe d’aller “au plus proche, au moins cher, au plus facile d’accès”, à ton avis quel est le rôle de la qualité ? 

Je dirais que dans les années 70 à 90 il y a eu une surconsommation qui est entrain de ralentir aujourd’hui. On est entrain d’assister à un changement d’habitudes des consommateurs. Dans l’industrie food il y a depuis quelques années un retour vers les produits locaux et organiques. Le même changement est entrain de se passer dans le monde de la mode.

Ca a commencé dans la mode féminine mais le problème c’est la quantité d’offres disponibles sur ce marché. Le marché masculin est moins saturé et les hommes sont plus réceptifs à ce genre de proposition.

3. Tu dis que le changement a été initié par la mode féminine, mais pour moi les hommes ont toujours eu cette approche au “sur-mesure” ?

Les hommes prennent beaucoup plus de temps à choisir un objet, et dépensent plus lorsqu’ils ont fait leur choix. Mais au niveau de l’offre personne ne s’est encore concentré sur l’artisanat pour hommes dans le monde du digital. L’industrie est entrain de revenir à la qualité. Cependant, l’instantanéité et la facilité d’accès sont des caractéristiques du consommateur qu’il faut prendre en compte, d’où le choix d’une plateforme e-commerce.

4. Comment les changements d’habitudes de consommation et ont-elles influencé votre choix dans le lancement de Bombinate ?

Plusieurs facteurs confluents nous ont poussés à nous lancer dans cette aventure : le retour vers le local, le retour vers l’authenticité, la tendance digital et “menswear”. Aujourd’hui  les hommes sont à la recherche de belles pièces, les conseils de mode pour hommes sont présents dans tous les médias, GQ peut être considéré comme précurseur. L’impact de la surconsommation a aussi influencé notre décision. 

5. L’idée de garder un objet plusieurs années va un peu à l’encontre des habitudes de notre génération. Est-ce que l’argument « je vais le garder longtemps » est vraiment valable aujourd’hui ?

Pour notre audience oui, et c’est aussi le fait de se représenter par rapport à l’habit que l’on porte; cela nous permet de donner une certaine image de nous même. Chacun a ses choix, veut-on se représenter avec du “Made in China” ou du fait main ? Nos produits représentent plus qu’une simple image mais ils portent aussi une histoire et un héritage.

6. Quels sont les défis que vous rencontrez en tant que start-up ? 

Nous avons rencontré beaucoup de défis, mais je dirais qu’en tant que start-up un des plus gros défi était  la crédibilité d’une entreprise qui vient de démarrer : le fait de ne pas avoir encore l’occasion de se faire un nom et une réputation dans l’industrie. Au début, le vrai challenge était de se lancer dans l’aventure, plonger dedans, tête baissée. Ensuite en tant que place de marché, il y a énormément de parties prenantes qu’il faut prendre en compte et réussir à convaincre, ce qui n’a pas été facile.

BOMBINATE

Jennifer, Massimiliano & Hannah au Ham Yard Hotel, Londres

7. Qu’est-ce qui vous a poussé à vous lancer ? Est-ce qu’il y a eu un déclic, et si oui quel était ce déclic ?

Cette idée nous est venue en faisant le Mongol Rally. C’est un voyage en voiture qui commence en Europe, emprunte la Route de la Soie et se termine en Mongolie. Il y a de ça des siècles, cette route était empruntée pour échanger les produits d’Est à l’Ouest et vice versa.

C’est sur cette route que l’on s’est posé les questions suivantes : « Qu’est ce que la qualité pour nous aujourd’hui ? Qu’est ce qu’elle représente pour la société ? Ou-est-ce qu’on la trouve ? Qui sont les gens qui en font la promotion ? ». C’était le premier déclic : la constatation qu’il n’y avait pas d’endroit à l’heure actuelle qui répondait à toutes ces questions.

L’histoire du lancement est moins romantique : après l’idée il y a eu six mois de doutes et de recherches de marchés. Ce qui nous a poussé à nous lancer c’était vraiment le fait de voir comment un objet avec une histoire et un héritage peut  lancer une conversation intéressante.

8. En tant que start-up “fashion”,” e-commerce” dans un milieu hyper compétitif et saturé, comment vous différenciez-vous ?

Nous nous différencions grâce à l’importance que l’on donne à l’authenticité, le storytelling et le contact humain qu’on essaye de transmettre à notre communauté.

Nous avons réussi à créer un certain engagement avec notre audience, ce qui joue en notre avantage. Nous avons également remarqué que ce qui marchait le mieux sur notre blog, c’était les articles non pas sur les produits mais ceux qui racontent l’histoire de l’artisan. La place que nous donnons aux artisans est aussi un point de différenciation.

Bombinate veut devenir une plateforme où la communauté B2B se sent à l’aise de raconter leur héritage et leur vision. 

9. Quelle est la prochaine étape pour Bombinate

La prochaine grande étape serait de devenir le phare pour les marques et les consommateurs en terme de produits de qualité pour hommes.

Nous n’allons pas nous limiter au digital, parce que se serait une erreur pour notre modèle, c’est pourquoi nous pensons peut être à faire un pop-up.

Cela nous permettra d’encrer nos clients dans le monde physique, pour montrer que Bombinate est bien plus qu’une simple plateforme en ligne.

Pour nous la stratégie “multi-canale” est essentielle. La réussite du pop-up sera jugée par rapport aux ventes mais aussi au trafic que cela nous rapportera. L’expérience client sera très importante parce qu’aujourd’hui les gens veulent plus que simplement acheter. 

 

Vous avez trouvé cette interview intéressante ? Partagez votre avis et vos commentaires !

Vous souhaitez être mis en contact avec Massimiliano ? N’hésitez pas à nous envoyer un message ou nous contacter via nos réseaux sociaux 🙂

Jennifer &  Hannah

 


Vous travaillez dans une start-up innovante dont vous souhaiter parler, avez développer un produit, une plateforme qui contribue à la transformation numérique des CHR ? Vous partagez la même vision que nous au sujet de l’authenticité, le retour de l’humain dans un monde robotisé et souhaitez faire parti du #HBNETWORK ? Nous offrons différents services à nos partenaires membres du réseau :

Contactez-nous!

Digital agency for hotels, restaurants, travel : strategy, humanisation, authenticity