Après l’affaiblissement des marques en ligne, j’ai observé un 2e phénomène déroutant à travers mon activité d’agence de conseil: il semblerait que les professionnels de l’hôtellerie et de la restauration prennent la route de la transformation numérique comme des touristes, et non comme des voyageurs. Ces professionnels naturellement reconnus pour leur curiosité et ouverture sur le monde sembleraient oublier de se poser des questions ou de poser les bonnes questions pourtant essentielles à un voyageur qui s’apprête à entrer en terre inconnue, et peut-être faire face à de nombreuses tempêtes. 

Afin d’illustrer ce constat, ci-dessous, le top des questions et commentaires que j’ai relevé lors de rendez-vous clients avec des dirigeants de l’HORECA, en France et à l’étranger :

« Regardez nos photos sur Instagram, on a collaboré avec un super photographe qui a travaillé avec tous les meilleurs restaurants de la ville!»

« Je vous envoie les sites qui m’inspirent le plus pour que vous ayez une idée de ce que je souhaite » ou encore « Je veux le même site web que X».

« Les hôtels X, Y, et Z publient des photos 5 fois par semaine, on doit en publier au moins autant ! »

« Nous n’avons pas besoin de responsable pour les réseaux sociaux, c’est si facile à gérer. »

« Est-ce que c’est mal d’acheter des followers?»

« Comment faire pour avoir X milliers de “j’aime”? »

Ces commentaires reflètent certainement un manque de curiosité envers les nouveaux outils et un réflexe commun à tous: adopter les outils avant d’en avoir compris les bénéfices. Au lieu d’évaluer comment adapter les outils à leur propre environnement, leurs capacités, leur personnel, leurs objectifs, leurs cibles, les professionnels se limitent et n’utilisent que les fonctions basiques des outils. 

N’est-ce pas un énorme risque, une perte de temps et d’argent que de commencer par l’adoption des outils et de finir par le questionnement, la compréhension? 

Si l’on ne se pose pas de questions du tout, ou pas les bonnes, et que l’on se contente de “copier” ce qui se fait chez le voisin, comment peut-on s’attendre à quelque résultat concret que ce soit, en terme de visibilité ou ventes?

Les résultats de ces réflexes de touristes sont liés à ceux que nous avons évoqués dans notre article précédent :

  • Affaiblissement des marques et de l’identité en ligne, manque de différenciation
  • Chute des marges

Avant d’embarquer vers de nouvelles aventures, surtout celle de la transformation numérique, un voyageur a besoin de bons outils et de s’entourer d’une équipe solide et informée. Il est temps pour les professionnels de l’HORECA de reprendre le contrôle de leur communication digitale, de laisser tomber les réflexes de touristes.

Les experts HANNAH BERAUD DIGITAL COMMUNICATIONS aident les professionnels de l’HORECA à comprendre et adopter les bons réflexes et les bons outils avant de partir vers les territoires mystérieux de la transformation numérique. 

Contactez-nous !